A la découverte d’Aiglun.

Cette semaine, nous partons à Aiglun, village de l’Estéron. Grâce au groupe « Mémoires et photos des Alpes Maritimes, présent sur Facebook, visitons ce bourg de 94 habitants.aiglun1

Le nom de la commune apparaît pour la première fois dans les textes vers 1200, sous la forme Ayglezuni. Il est constitué du mot latin Aquila, aigle, et du gaulois dunum, hauteur, et signifierait la hauteur de l’aigle.
Lors du traité de Turin du 24 mars 1760, elle devient française (le royaume de France et celui de Sardaigne procédèrent à des rectifications de frontière, et par conséquent a lieu un échange de territoires). Le fief revient à la Couronne. La commune dépend alors de la viguerie de Grasse.
En 1790, au moment de la création des départements, la commune fait partie du département du Var.
Avec le rattachement du comté de Nice à la France, en 1860, Aiglun, avec l’ensemble de l’arrondissement de Grasse, est rattaché au nouveau département des Alpes-Maritimes, le 23 juin 1860.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.