Patrimoine

Beuil et le ski.

 

pbeuil10

À partir de 1910, le village de Beuil attire de plus en plus de skieurs.

 

Découvert par le Chevalier Victor de Cessole, personnalité haute en couleurs, pionnier en matière de ski, il se rendit à Beuil avec les skieurs des Chasseurs alpins et, grimpa au sommet de la Tête du Sapet. Devant l’immensité du domaine, il décida d’en faire une station de sports d’hiver. Beuil devient la 3e station de sports d’hiver du département.

pbeuil2

Le Ski club des Alpes-Maritimes y organise le 28 mars 1910 son premier concours qui se déroule au plateau des Launes.
Les compétitions se renouvellent chaque année jusqu’à la Première guerre mondiale.
Les plus audacieux, souvent des chasseurs alpins, s’essaient au saut sur le tremplin qui y est aménagé.

 

 

 

Dès 1909, pour initier les skieurs locaux, on note la présence de moniteurs venant de Scandinavie comme le champion Durban Hansen.

pbeuil41910 fut l’année du lancement du premier ski-club des Alpes Maritimes, qui organisa, à Beuil, le 28 Mars de cette année-là, la première compétition, présidée par le Chevalier de Cessole. Il était arrivé quelques jours plus tôt, accompagné de nombreuses personnes qui avaient pris le train jusque Pont de Cians et de là, des voitures tirées par des chevaux les amenaient à Beuil. La plupart séjournaient à l’Hôtel Millou et dans les cinq autres hôtels dont Beuil s’était doté entre 1861 et 1892. Le 28 Mars 1910, donc, de nombreuses compétitions eurent lieu, ski de fond, saut, course d’obstacles avec des tonneaux et des seaux pleins d’eau à ne pas renverser…

 

pbeuil3Jusque 1914, la réputation de ces manifestations ne cessa de grandir. Elles reprirent en 1920 après la guerre. En 1923, plus de 1500 personnes étaient présentes pour voir 60 compétiteurs.

pbeuil10beaudoinLe 6 Janvier 1930, Beuil connut une belle heure de gloire avec l’inauguration de l’Hôtel du Mont Mounier, dans le quartier des Launes, dont l’idée revenait à Edouard Baudoin, le promoteur du Palais de la Méditerranée à Nice. Il s’agissait d’un hôtel de grand luxe avec salles de bains attenant à chaque chambre, comprenant 40 employés et 25 aides-cuisiniers.

Parmi d’autres célébrités, on voyait fréquemment la Princesse Aga Khan, le Comte de Béarn, la Comtesse Orsini et le Prince Obolenski.

 

pbeuil11

En Février 1937, Beuil inaugura son propre tremplin olympique, le seul de toutes les Alpes du Sud, ainsi qu’un remonte-pente dans le quartier des Launes, entièrement financés par le village.

 

 

Sources :

Le Village de Beuil , édité par Le Mercantour, collection Cairns (1991)

 CG06

Monsieur Pierre Richert

Infos Des Vallées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s