Patrimoine

La gare d’Annot.

gareannot1

Cette station a été mise en chantier dans le cadre de la construction de la section Puget-Théniers – Annot, dont le projet détaillé a été mis au point à partir de 1901.Le chantier de la gare a commencé en 1905. Le 29 juin 1908, elle était ouverte à la circulation. Ce chantier a été assez difficile à cause de la nature des terrains et en particulier de la dureté des grès. Ce problème a été d’autant plus important qu’il a fallu prévoir une vaste plate-forme pour accueillir l’ensemble des installations nécessaires à l’aménagement d’un important dépôt, adapté au profil accidenté de la voie dans cette zone, à la rigueur du climat et au statut de tête de ligne provisoire de la future gare.

C’est ce qui explique la présence, dès les projets de 1906, d’un atelier accolé à la remise pour quatre machines et d’un corps de garde. Ce projet d’origine a dû être modifié pendant le chantier pour éviter que les aiguilles d’entrée du côté de Puget ne soient situées dans une portion de voie en trop forte pente.

gareannot2

Au printemps 1908, la compagnie a donc communiqué aux ingénieurs des Ponts et Chaussées chargés du chantier, Varvier et son supérieur Lemoine, un projet modificatif. Ce projet a déplacé la remise pour quatre voitures de l’autre côté des voies et a mis le pont-tournant à sa place. Il envisageait déjà le poste des conducteurs, qui devaient leur permettre de passer la nuit sur place, ainsi que la chauffereterie, où devait être installée une grande chaudière destinée à chauffer l’eau des chaufferettes indispensables au confort des passagers dans ces zones où pouvaient sévir de grands froids.

Ces petits réservoirs métalliques remplis d’eau bouillante étaient disposés sous les banquettes par les agents de la compagnie quand la température extérieure était inférieure à 8°. Ces deux bâtiments n’étaient pourtant pas construits au moment de la mise en service de la gare comme en attestent les premières cartes postales du site. La construction de ces deux petits bâtiments a cependant dû intervenir très vite, peut-être dès 1910-1912, et elle s’est accompagnée de la transformation du quai découvert en quai couvert.

gareannot4

La chaufferetterie a par la suite été transformée en buffet. Les deux grues hydrauliques qui se trouvaient aux deux extrémités du quai des voyageurs ont été supprimées. Seule subsiste celle qui se dresse à côté du pont tournant. La colonne de la grue hydraulique a été fournie par les établissements Fourchambault Magnard & Co en 1908.

gareannot5En venant de Nice, l’accès à la gare se fait grâce à de profondes tranchées percées dans le grès. Sur la plate-forme se trouvent, à droite de la voie, une remise pour quatre voitures, et à gauche, l’ensemble des autres équipements : un pont tournant de dix mètres de diamètre et une grue hydraulique, une remise pour quatre machines avec un atelier accolé et un corps de garde, une halle aux marchandises accolée à un bâtiment des voyageurs de 2e classe, un buffet, un château d’eau et une petite remise (ancien dépôt des conducteurs).

 

gareannot3La gare d’Annot est une des cinq gares de la ligne à avoir conservé son château d’eau. Elle est équipée de cinq voies. A l’exception du château d’eau, l’ensemble des bâtiments est très uniforme : encadrement des baies en harpe de pierre de taille en grès, petit oculus dans les parties hautes des murs pignons et toits à longs pans couverts de tuiles plates mécaniques. La remise pour quatre machines se distingue par son lanterneau et la halle aux marchandises par son toit à grand débord.

 

 

Source https://dossiersinventaire.regionpaca.fr