Mickael Hemery à l’honneur.

LOUPS, BICHES, RENARDS… IL IMMORTALISE SES RENCONTRES AVEC LES ANIMAUX DANS LE MERCANTOUR

Cet Annotain, après une enfance parisienne, écume la nature locale à l’affût de la beauté animale qu’il immortalise à la moindre rencontre.

Il ne traîne pas beaucoup sur la place du village… Et pour cause, une fois son travail terminé dans l’entreprise Faissole d’Annot, vers les 5 heures du matin, Mickael Hemery part se changer, s’habille chaudement en cette période de l’année et, accompagné de son petit chien Gipsi, il emprunte les pistes forestières pour effectuer une randonnée dans les grands espaces enneigés qui dominent la région d’Annot.

Il a élargi son rayon d’action en effectuant également des randonnées découvertes de la faune et de la flore dans le parc du Mercantour autour de la région de Valberg, d’Allos…

Mickael Hemery équipé de pied en cape pour ses clichés dans la région d’Annot M. H.

Cet Annotain a passé son enfance dans la région parisienne avant de rejoindre Puget-Théniers à l’adolescence.

Depuis 2000, Mickael est installé à Annot, y découvrant des sites et, surtout photographiant – à l’affût ou simplement en se promenant – les très nombreux animaux sauvages de la région.

À son tableau de chasse (expression qu’il n’utilise pas), de magnifiques photos de biches, cerfs, renards, chamois, bouquetin, chevreuil, vautour, aigle royal, sans oublier le bec-croisé des sapins, le merle à plastron (très rare), le single plongeur…

Récemment, sans préciser où, « afin de ne pas déranger ces espèces que l’on voit de moins en moins », Mickael a pu photographier des Tétras (ou coq de bruyère) pas très éloignés des habitations.

LE CLICHÉ BONHEUR « DANSE AVEC LES LOUPS »

Sa première rencontre avec un loup date de 2014. En se promenant avec un ami, il est tombé nez à nez avec, semble-t-il, une femelle pleine. Rencontre immortalisée par une photo fugasse qui, malheureusement, était légèrement floue…

Cette meute de loups en toute liberté a été aperçue au-dessus de Méailles Photo DR

Mais le 21 décembre dernier, en se promenant sur les hauteurs du village de Méailles, entre le mont Couradour et le Coyet, en sortant d’une falaise assez abrupte ou il était dissimulé, le photographe a aperçu une meute de six loups gambadant, sautant et se roulant dans la neige fraîche.

« On aurait dit de jeunes chiots tellement ils étaient actifs. Mais après un long moment d’observation, j’ai constaté qu’il s’agissait d’adultes qui jouaient, sous le regard d’une femelle dominante placée quelques dizaines de mètres en arrière de la meute. Au bout de 25 minutes, un des loups a dû me sentir et, brusquement mais sans affolement, la meute a repris son chemin disparaissant derrière la crête. »

Un long moment de pur bonheur que Mickael Hemery n’est pas prêt d’oublier.


Savoir +
Pour le contacter: milkannot@gmail.com ou 06.33.46.46.62.

Il a également photograpié des chamois en troupeau, très rare. Photo DR
Article de Nice Matin du 16 février 2018